Messages récents

Pages: [1] 2 3 ... 10
1
Concours / Re : Re : Concours du plus beau garage !
« Dernier message par Christophe29930 le Hier à 21:03:35 »
Sympas celle là!
Une présentation s’impose Christophe! )D)
FORD FAIRLANE 1966 390CC. Comme on dit « matching number »
Européenne avec 75.000 kms d’origine.
Intérieur et peinture très propre.
Mais...   o((" segmentation dans le sac  :port:
Elle devrait aller mieux en Août  :yes:
2
Concours / Re : Concours du plus beau garage !
« Dernier message par Matth28 le Hier à 20:37:24 »
Sympas celle là!
Une présentation s’impose Christophe! )D)
3
Concours / Re : Concours du plus beau garage !
« Dernier message par Christophe29930 le Hier à 20:32:22 »
La mamie en convalescence  o(("
4
Concours / Re : Concours du plus beau garage !
« Dernier message par Pink Lady le Hier à 18:28:45 »
 :dsl:
Peut-être pour un autre concours   :rr
5
Top  d:) il semble que c'est la même mais pas en cup
7
on compte sur toi Fanto_mas pour nous faire de belles photos de cette course formidable  d:) :appl:

Hello compliqué les photos...j'ai déposé quelques clichés de mauvaises qualités sur FB.  :siffleur:
J'ai une petite vidéo sympa aussi, qu'il faut un peu retoucher (si y'a des spécialistes..)  :timidos:

Sinon magnifique journée !! il me manquait juste l'accès au Paddock...alors nous verrons ça pour 2020 !
9
News / Voitures autonomes: inauguration d’un centre d’essai près de Paris
« Dernier message par Fab45 le Hier à 06:05:35 »
UTAC CERAM - TEQMO

Un nouveau centre d’essai pour véhicules autonomes a été inauguré lundi sur le circuit de Linas-Monthléry (Essonne), en présence du ministre de l’Economie Bruno Le Maire, afin de fournir à l’industrie automobile l’infrastructure permettant d’homologuer ces nouvelles technologies.


Ce centre, exploitée par la société privée Utac Ceram, se compose de 12 km de pistes d’essais. Baptisé Teqmo, il inclut une zone de circuit autoroutier, une zone reconstituant des voies urbaines et d’autres parties permettant de simuler des scénarios de stationnement, de manoeuvres ou de freinage.


Il compte notamment parmi ses partenaires les constructeurs automobiles Renault et PSA, l’équipementier Valeo, ainsi que les groupes de télécommunication Bouygues Telecom, Ericsson et Orange.


Des infrastructures communicantes ont été installées en bord de route avec le déploiement de solutions 5G, une technologie qui permet des débits dix fois supérieurs à la 4G et qui est incontournable pour faire rouler des véhicules autonomes.


La validation d’une fonction de conduite autonome sur une voiture nécessite 1 à 2 millions de kilomètres de roulage, a expliqué Vincent Abadie, expert véhicules autonomes de PSA (Peugeot, Citroën, DS, Opel, Vauxhall), présent lors de l’inauguration.


Le constructeur prépare pour 2025 des fonctions permettant de lâcher le volant de la voiture dans les bouchons. En plus des tests sur circuits, il compte 20 prototypes autonomes habilités à faire des essais sur routes ouvertes qui revendiquent 170.000 km de tests en condition réelle depuis 2015.


Les groupes français et européens sont cependant très loin des rivaux américains ou chinois. Waymo, filiale de Google, considéré comme l’acteur le plus avancé dans le domaine, revendique près de 17 millions de kilomètres parcourus par ses véhicules autonomes, notamment sur les routes de Phoenix (Arizona).


Source: Leblogauto.com
10
News / Porsche 718 Spyder et 718 Cayman GT4 : le retour du 6 cylindres
« Dernier message par Fab45 le Hier à 06:03:10 »


Porsche dévoile une nouvelle itération de sa paire de sportives « d’entrée de gamme », les 718 Cayman GT4 et 718 Spyder.


Esthétiquement, les 718 gagnent en caractère avec cette finition Spyder/GT4. Il y a évidemment l’aileron arrière qui se voit (sur le Cayman GT4), mais on peut noter le bouclier avant, le diffuseur arrière, les écopes latérales et les rétroviseurs (la base est faite de deux branches contre une habituellement).


Cet extérieur revu permet au 718 Cayman GT4 d’afficher 50% d’appui supplémentaire sans trop toucher à la traînée selon Porsche. Il faut dire que dessous, le silencieux redessiné et repositionné permet d’agrandir le diffuseur qui n’est plus uniquement décoratif. Il aspire l’arrière de la voiture pour mieux la plaquer (environ 30% de l’appui arrière vient de lui). Même l’aileron a été repensé pour produire 20% d’appui en plus par rapport à la génération précédente. A noter que sur le 718 Spyder, le béquet se déploie à 120 km/h pour plus d’appui.


 Le retour du Boxer 6 !
 Sous le capot arrière, on trouve un 6 cylindres à plat de 4 litres atmosphérique dérivé du moteur de la 911. Il en sort 420 chevaux de puissance (+35 chevaux par rapport à l’ancien Cayman GT4) ainsi que 420 Nm de couple sur une plage allant de 5 000 à 6 800 trs/min. Accouplé à une boîte manuelle à 6 rapports, les deux modèles passent de 0 à 100 km/h en 4,4 secondes. Le 0 à 160 km/h est fait en 9 secondes pile tandis que le 0 à 200 km/h est fait en 13,8 secondes. La vitesse maximale est d’un peu plus de 300 km/h. Evidemment, la puissance est renvoyée aux seules roues arrières.


4,43 m de long, 2,484 m d’empattement pour moins de 1,27 m de haut. De base, le 718 Cayman GT4 ou le 718 Spider GT4 pèsent 1 420 kg à vide. Côté consommation, elle est annoncée à 10,9 l/100 km en cycle mixte, en NEDC Corrélé. Enfin, la consommation on s’en fiche un peu vu qu’on retrouve un Boxer 6 atmosphérique plutôt que le 4 cylindres turbo des autres versions ! A noter qu’à 249 g de CO2/km, le malus sera au maximum, c’est à dire 10 500 euros.


Pour le châssis, Porsche promet évidemment qu’il est optimisé. Le 718 Spyder dispose du même châssis « haute performance » que le Cayman GT4. Porsche a travaillé sur le dynamisme du train avant avec une gestion dynamique des suspensions (Active Management Suspension). Les suspensions sont 30 mm plus courtes et le centre de gravité plus bas.


 Ne seraient-elles pas un peu chères ?
 L’électronique permet aussi d’améliorer le tout avec le Porsche Stability Management (PSM) qui peut être désactivé, le Porsche Torque Vectoring (PTV) avec un différentiel arrière mécanique. Pour ceux qui en veulent plus, le Cayman GT4 peut aussi être doté d’un pack « Clubsport » qui comprend les baquets intégraux, un demi-arceau arrière, un extincteur et surtout un harnais 6 points pour le conducteur. Pour le passager, le harnais est dans une autre option.


Côté freins, on peut en option avoir des disques composite-céramique (Porsche Ceramic Composite Brake) et même des pneus ultra-haute-performance. Le nouveau 718 Cayman GT4 est plus de 10 secondes plus rapide que son prédécesseur sur le Nürburgring précise Porsche.


Bon, le rêve c’est joli. Mais pour acquérir l’un de ces joujoux extras, il vous en coûtera 98 180 € TTC en France (96 206 en Allemagne NDLA) pour le Cayman GT4 et 95 299 € TTC pour le 718 Spyder (93 350 € en Allemagne).


Le configurateur est déjà disponible et vous pouvez aller rêver à votre prochaine Porsche 718 Cayman GT4 ou 718 Spyder. Avec un catalogue de plus de 43 000 euros d’option (hors enlèvement à l’usine entre 1 000 et 2 500 euros). De quoi faire grimper la facture à 142 000 euros TTC pour le Cayman GT4. Et survient l’hésitation avec une 911 Carrera S avec 20 000 euros d’options…
     
       


Source: Leblogauto.com

Pages: [1] 2 3 ... 10