Auteur Sujet: McLaren Artura : 680 chevaux hybride rechargeable  (Lu 52 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Le Chignore

  • Modérateur
  • Pilote PRO
  • ***
  • Messages: 1738
  • Sexe: Homme
  • Département: 63120
  • Véhicule VDA: Caterham 165
McLaren Artura : 680 chevaux hybride rechargeable
« le: 18 février, 2021, 08:17:06 am »


Voici la McLaren Artura, la première « vraie » supercar hybride rechargeable de série de la marque. Revue de détails.


Esthétiquement, cette Artura est une McLaren à n’en pas douter. Elle reprend les codes déjà vus sur les autres véhicules de la marque et les décline à sa sauce, en fonction de son aérodynamique. On retrouve les feux avant en virgule (avec prise d’air escamotée), le « museau », mais aussi à l’arrière un trait symbolique pour la signature lumineuse et un diffuseur tourné vers la performance.


A l’intérieur de la High-Performance Hybrid (HPH) supercar, c’est minimaliste. Il faut dire que McLaren a visé un poids « plume » pour sa Artura et il n’y a donc pas de fioriture. C’est sobre, tourné vers le conducteur, même l’infodivertissement central (8 pouces). McLaren a aussi fait le choix de tout passer par le tactile, même la ventilation/chauffage/clim.


Donc, venons-en à la fiche technique, élément central de cette McLaren non ? Déjà, grâce à l’emploi massif de carbone et d’aluminium, l’Artura ne pèse que 1 395 kg à sec, soit 1 498 kg DIN. A ces moins de 1500 kg en ordre de marche, on ajoute 680 chevaux de puissance totale et on a donc une voiture qui affiche un joli rapport poids/puissance. Côté couple, il est de 720 Nm.


La puissance vient pour partie d’un V6 twin-turbo essence de 3 litres. Ce dernier développe 585 chevaux et 585 Nm de couple. Il est aidé par un moteur électrique de 95 chevaux et 225 Nm. Le moteur électrique reçoit son électricité de la part d’une batterie rechargeable. Cette dernière pèse 88 kg (le pack) pour une capacité de 7,4 kWh (charge lente disponible). C’est « peu » mais cela assure à la McLaren Artura une trentaine de kilomètres en 100% électrique (jusqu’à 130 km/h).


Souvent, qui dit PHEV dit lourd. Ici, MCLaren a dimensionné la partie hybride pour qu’elle reste légère tout en aidant à la performance. 130 kg au total pour la partie hybride. Le couple disponible dès le début du moteur électrique transforme la Artura en catapulte.


Le 0 à 100 km/h n’est pas si impressionnant, 3 secondes, mais, le 0 à 200 km/h en 8,3 secondes ou le 400 m départ arrêté en 10,3 secondes parlent déjà plus. On n’est pas sur de la McLaren P1, mais ce n’est pas non plus la même exclusivité. On est ici dans une voiture de route « grande série ».





Grâce à son côté hybride rechargeable, la McLaren Artura passe haut la main les normes d’homologation. C’est encore sujet à validation mais cette Artura devrait être homologuée à 5.6l/100 km et 129 g de CO2/km…pas de malus ! Ouf nous voilà rassurés. C’est à comparer avec une McLaren 675 LT donnée pour plus de 275 g/km par exemple pour des performances similaires mais 165 kg plus légère environ.


En plaçant le lest (la batterie) dans le plancher carbone, juste derrière les sièges, McLaren répartit au mieux le poids et abaisse le centre de gravité. Nul doute que cette McLaren aura un toucher de route à en faire oublier son côté hybride, et son embonpoint de plus de 150 kg.


Pour en revenir aux « 12V » qui nous avaient intrigués, cette Artura dispose de convertisseurs AC/DC et DC/DC. En effet, elle ne peut être chargée qu’en courant alternatif (AC) et McLaren annonce 2,5 heure pour 80% de la charge (on est donc sur du 230V, 13A, 3kW). Ce courant alternatif est converti en courant continu haute puissance pour charger la batterie. Un autre convertisseur transforme le courant continu DC haut voltage en DC bas voltage à 12V qui va alimenter le système de la voiture. Le E-Motor quant à lui travaille en courant alternatif et il y a donc nécessité de retransformer le courant continu DC en AC via le motor control unit (MCU).


Ce E-Motor est moins puissant que celui de la P1, mais il ne pèse que 15 kg contre 38 à celui de la P1. De même, le MCU de l’Artura est 68% plus léger que celui de sa devancière. Il reste les cellules lithium-ion dont la densité ne fait pas des bonds aussi grands.



Source: Leblogauto.com



En ligne bruno350s

  • Pilote VIP
  • **
  • Messages: 1236
  • Sexe: Homme
  • Département: 63
  • Véhicule VDA: Ex: C7 Z06 Arctic White
  • Véhicule VDA: Ex : McLaren 570s
  • Véhicule VDA: Exige v6 + Aventador SV Roadst
Re : McLaren Artura : 680 chevaux hybride rechargeable
« Réponse #1 le: 18 février, 2021, 22:11:15 pm »
Pour l'avoir vue sous toutes les coutures, je m'attendais à un peu plus d'évolution esthétique.

 

SimplePortal 2.3.7 © 2008-2021, SimplePortal