Auteur Sujet: Technologies / Objets high tech  (Lu 85768 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Turbox50

  • MAN in RED
  • Administrateur
  • Pilote F1
  • *****
  • Messages: 4415
  • Sexe: Homme
  • Un égoîste c'est quelqu'un qui ne pense pas à moi
  • Département: 72
  • Véhicule VDA: Ex 997 GT3 3.8 Club Sport
  • Véhicule VDA: Ex F430 rossocorsa
  • Véhicule VDA: Ex 996 Turbo X50
Re : Technologies / Objets high tech
« Réponse #240 le: 05 novembre, 2015, 10:47:34 am »
De quoi seront composés les freins des voitures du futur ?

LE PROJET COBRA EST NÉ :
BREMBO, ITALCEMENTI, L'INSTITUT MARIO NEGRI ET CIAOTECH/PNO ensemble pour les freins du futur .

Quelques éléments innovants en ciment pourraient peut-être répondre aux questions des
chercheurs du Projet Cobra, une recherche avancée et pionnière dans le secteur,financée par le programme LIFE+ de la Communauté européenne.

Cette recherche est le fruit de la collaboration de Brembo, leader mondial dans la conception, le développement
et la production de freins, Italcementi grâce à son centre technique de groupe - CTG, un des groupes leader au monde dans la production de ciment, l’institut Mario Negri engagé dans la recherche biomédicale et de l'impact des polluants sur l'environnement et la santé avec CiaoTech S.r.l. du groupe PNO, société spécialisée dans la promotion de processus d'innovation, de transfert technologique et d'évaluation des impacts environnementaux.

Kilometro Rosso, parc scientifique technologique dont la mission est de promouvoir la recherche, le développement et l'innovation technologique via le développement des réseaux de relations interdisciplinaires et multisectorielles, héberge trois des quatre
partenaires du projet (Brembo, Italcementi, l'institut Mario Negri).

Cobra est l'exemple qui souligne l'importance de la collaboration entre des réalités
organisationnelles différentes pour faciliter et renforcer l'innovation.

Actuellement, le frein est composé de certains éléments essentiels, dont les pinces, les disques et les plaquettes. Les plaquettes, conçues pour soutenir les forces freinantes générées par la pince et les températures élevées de la friction, sont en général
fabriquées avec des résines phénoliques thermodurcissables et d'autres composants de renforcement et de remplissage.
Le projet Cobra, fort des compétences d'entreprises leader dans les secteurs des freins et du ciment, a l'objectif de
développer des plaquettes innovantes, qui peuvent rendre le frein encore plus performant d'un point de vue
environnemental en utilisant, entre autres, des matériaux en ciment.


Les nouvelles possibilités, offertes par les technologies et le talent des chercheurs engagés dans une recherche constante de systèmes et de matériaux innovants, ont ainsi donné naissance à ce projet de développement pré-industriel , qui identifie, dans un
mélange hydraulique particulier composé en partie par de matériaux innovants à base de ciment, l’élément essentiel dans la production des plaquettes et, par conséquent, dans la conception et la réalisation de freins de nouvelle génération.

En effet, l'utilisation d'un tel matériau à base de ciment pourrait contribuer à réduire fortement, lors de la production de matières premières, la consommation énergétique et d'eau, respectivement d'environ 90 % et 95 %.

En outre, ce projet évalue aussi les aspects afférents à l'impact environnemental des différents matériaux utilisés.
Ce projet, démarré il y a quelques mois, réunira au cours des quatre prochaines années 41 chercheurs provenant de domaines différents et, par conséquent, disposant d'expériences tout autant différentes.

Au sein du projet Cobra, les frontières de la recherche se sont élargies et enrichies grâce à l'expérience d'entreprises leader dans le secteur des freins, du ciment et de la recherche biomédicale qui, en se basant sur le processus actuel de production, ont mis à disposition des compétences scientifiques et technologiques plus élevées, utilisées pour l'étude et la fabrication de ces nouvelles plaquettes.
Afficher l'image d'origine

Cette recherche a été sélectionnée par la Communauté européenne afin de recevoir une aide de 1,48 millions d'euros, dans le cadre de l'appel à projets LIFE+. Un investissement important, d'un coût global de 3,8 millions d'euros destiné à soutenir
l'engagement économique et de recherche des partenaires et qui témoigne de la capacité de nos entreprises d'être elles-mêmes des lieux de recherche avancée et appliquée à des fins d'industrialisation.

www.cobralifeproject.eu

Hors ligne Master

  • Administrateur
  • V Dream Auto
  • *****
  • Messages: 22719
  • Sexe: Homme
  • Suivez VDA:
    • V Dream Auto
  • Département: 75002
  • Véhicule VDA: Lotus Exige
Re : Technologies / Objets high tech
« Réponse #241 le: 05 novembre, 2015, 12:35:27 pm »
Des freins céramiques pour tout le monde et c'est réglé. :fum:

Hors ligne Dothy

  • Pilote F1
  • *****
  • Messages: 3343
  • Sexe: Femme
Re : Technologies / Objets high tech
« Réponse #242 le: 21 janvier, 2016, 12:22:00 pm »

Bluebunny

  • Invité
Re : Re : Technologies / Objets high tech
« Réponse #243 le: 21 janvier, 2016, 13:46:10 pm »
Mieux qu'une tablette.....
http://www.youtube.com/embed/9J7GpVQCfms
Énorme... Hâte de pouvoir essayer cela. :love:

Hors ligne stingray54200

  • Pilote F3000
  • ****
  • Messages: 2161
  • Sexe: Homme
  • passionné mais sans voiture...
  • Département: 54
Re : Technologies / Objets high tech
« Réponse #244 le: 01 mars, 2016, 10:05:00 am »
voilà ce qu'un ami aux states m'a envoyé.
il a contribué(fortement) au projet,sa boite a simplement été racheté par google.

Atlas, The Next Generation

(si le lien ne marche pas,tapez le dans you tube)

Bluebunny

  • Invité
Re : Re : Technologies / Objets high tech
« Réponse #245 le: 01 mars, 2016, 19:25:05 pm »
voilà ce qu'un ami aux states m'a envoyé.
il a contribué(fortement) au projet,sa boite a simplement été racheté par google.

Atlas, The Next Generation
(si le lien ne marche pas,tapez le dans you tube)
l’exosquelette, c'est bien ça?
Pas mal... ;)

Hors ligne stingray54200

  • Pilote F3000
  • ****
  • Messages: 2161
  • Sexe: Homme
  • passionné mais sans voiture...
  • Département: 54
Re : Technologies / Objets high tech
« Réponse #246 le: 01 mars, 2016, 20:59:19 pm »
 :Dd  yess!!

Hors ligne Master

  • Administrateur
  • V Dream Auto
  • *****
  • Messages: 22719
  • Sexe: Homme
  • Suivez VDA:
    • V Dream Auto
  • Département: 75002
  • Véhicule VDA: Lotus Exige
Re : Technologies / Objets high tech
« Réponse #247 le: 01 mars, 2016, 21:58:31 pm »

Hors ligne stingray54200

  • Pilote F3000
  • ****
  • Messages: 2161
  • Sexe: Homme
  • passionné mais sans voiture...
  • Département: 54
Re : Technologies / Objets high tech
« Réponse #248 le: 02 mars, 2016, 07:43:31 am »
 :merci: dim,c'est bien ça
 :dsl: mais je sais toujours pas mettre le lien d'une vidéo :port:

Hors ligne Turbox50

  • MAN in RED
  • Administrateur
  • Pilote F1
  • *****
  • Messages: 4415
  • Sexe: Homme
  • Un égoîste c'est quelqu'un qui ne pense pas à moi
  • Département: 72
  • Véhicule VDA: Ex 997 GT3 3.8 Club Sport
  • Véhicule VDA: Ex F430 rossocorsa
  • Véhicule VDA: Ex 996 Turbo X50
Re : Technologies / Objets high tech
« Réponse #249 le: 22 septembre, 2016, 08:37:21 am »

source : AM TODAY

WAZE GARDE LE SIGNAL GPS DANS LES TUNNELS

Waze, l'application gratuite de trafic et de navigation crowdsourcée en temps réel, présente son nouveau dispositif de balises qui permettra enfin aux automobilistes de capter leurs signaux GPS dans les tunnels. Il s'agit d'une vraie problématique pour les conducteurs qui pâtissent de la perte de la navigation satellite dans les tunnels, se retrouvant ainsi sans indications pour trouver leurs sorties.

« Certains peuvent penser, il n'y a qu'une seule sortie de tunnel, pourquoi a-t-on besoin de capter le signal de son GPS ? En 2014, après m'être perdu dans le plus grand tunnel de Boston, je sais combien il est facile de rater des sorties. J'ai donc commencé à travailler sur ce projet, en plus de mon emploi à temps plein chez Waze, pour éviter ces mésaventures et les incidents qui peuvent en découler. Nous avons imaginé et mis sur pied ce nouveau dispositif qui on l'espère, sera très utile pour aider les automobilistes à retrouver facilement la sortie des tunnels », conclut Gil Disatnik, Ingénieur Waze et Inventeur du dispositif ‘Waze Beacons'.

Une première mondiale

Waze a travaillé en collaboration avec Bluvision, une des premières entreprises à utiliser le format Eddystone, pour élaborer ces outils de balisage personnalisés conçus pour répondre aux défis liés à la localisation dans les tunnels.

Il s'agit de la première solution, en France, à permettre la navigation GPS dans les tunnels. Elle sera accessible, pour les Wazers, en activant simplement son Bluetooth. Ces dispositifs transmettent des signaux Bluetooth, à faible puissance, qui peuvent communiquer avec les smartphones et tablettes à moins de 30 mètres. Ils sont d'ailleurs déjà disponibles ou en cours d'installation à Paris, Rio de Janeiro, Pittsburgh et Haïfa.

Installées sur les murs des tunnels, les balises envoient des informations de localisation aux GPS (et ce quelle que soit la marque) afin qu'ils mettent à jour, en temps réel, les alertes et les itinéraires, assurant ainsi que les conducteurs ne manquent pas leurs sorties.

Des bénéfices certains pour les usagers, les municipalités et autres marques de GPS

Grâce à cette nouvelle solution, les Wazers continueront à capter leurs GPS dans les tunnels et pour Waze, cela se traduira par un ETA (le Temps d'arrivée estimé) plus précis, car mis à jour par les informations de circulation reçues en direct (embouteillages, accidents dans le tunnel, etc).

Pour les collectivités aussi les avantages seront certains avec notamment un trafic plus fluide. Résultats, moins d'automobilistes manqueront leurs sorties et donc moins d'embouteillages et d'incidents.

Enfin, les autres services de navigation pourront également bénéficier, gratuitement, de cette technologie en utilisant le même support Bluetooth.


Hors ligne Denis ZR-1

  • Pilote F3000
  • ****
  • Messages: 2140
  • Sexe: Homme
  • Département: 78
  • Véhicule VDA: Corvette C4 ZR-1
Re : Technologies / Objets high tech
« Réponse #250 le: 22 septembre, 2016, 09:01:28 am »
Voila de la technologie utile !  :appl:

Bluebunny

  • Invité
Re : Technologies / Objets high tech
« Réponse #251 le: 22 septembre, 2016, 09:50:04 am »
 :bravo: Waze et :merci: pour l'info, Richard

Hors ligne Master

  • Administrateur
  • V Dream Auto
  • *****
  • Messages: 22719
  • Sexe: Homme
  • Suivez VDA:
    • V Dream Auto
  • Département: 75002
  • Véhicule VDA: Lotus Exige
Re : Technologies / Objets high tech
« Réponse #252 le: 01 mars, 2017, 14:24:57 pm »
MWC 2017 : Porsche Design lance un PC hybride plus abouti que le Surface Book


Après avoir proposé une version du Huawei P9, la marque Porsche Design lance un PC hybride. Conçu en partenariat avec Intel, Microsoft et conçu par Quanta, le Book One est une machine de luxe.

Le Book One de Porsche Design est un PC hybride moitié 2-en-1, moitié convertible, comme l'est le très célèbre Surface Book de Microsoft. PC hybride proposant le meilleur des deux mondes, le Book One aurait été conçu en partenariat avec Intel et Microsoft et conçu par Quanta Computer, l'un des grands ODM taïwanais qui se charge notamment de produire certaines tablettes Fire d'Amazon.


Si, de prime abord, les très belles charnières ouvragées de l'écran laissent penser qu'il est impossible de désolidariser la partie tablette du clavier, c'est en réalité, possible.


De quoi gribouiller quelques notes avec le stylet compatible directement sur l'écran tactile, sans avoir à s'encombrer du clavier. A noter, ce dernier est annoncé comme rétroéclairé.
Le Book One peut également voir son écran pivoté à 360° autour de la partie clavier, chose que ne peut pas faire la machine de Microsoft.


La configuration se loge (uniquement ?) dans la tablette en aluminium de 13,3 pouces (3200 par 1800 pixels) et s'articule autour d'un processeur Intel Core i7 (sa génération n'est pas précisée), 16 Go de mémoire et un SSD de 512 Go (extensible via microSD apparemment).
La connectique, pour sa part, se compose de trois prises dont deux USB 3.0 et une Type-C compatible Thunderbolt 3. Rien de très transcendant comparativement aux autres hybrides et autres ultrabooks haut de gamme du moment !


En clair, le prix de 2495 dollars annoncé se justifierait essentiellement par la présence de matériaux de qualité et, surtout, de la charnière innovante proposée ici.

La disponibilité du Book One de Porsche Design est annoncée pour le mois d'avril aux Etats-Unis et aucune date n'a été communiquée pour l'Europe.

src jdg

Hors ligne Turbox50

  • MAN in RED
  • Administrateur
  • Pilote F1
  • *****
  • Messages: 4415
  • Sexe: Homme
  • Un égoîste c'est quelqu'un qui ne pense pas à moi
  • Département: 72
  • Véhicule VDA: Ex 997 GT3 3.8 Club Sport
  • Véhicule VDA: Ex F430 rossocorsa
  • Véhicule VDA: Ex 996 Turbo X50
Re : Technologies / Objets high tech
« Réponse #253 le: 12 septembre, 2017, 10:13:01 am »
[Siri, Alexa, OK Google, Apple HomePod…
Quels seront les impacts des assistants vocaux sur notre quotidien ?


Speak Easy »  ! Jolie nom pour cette étude très intéressante réalisée par J.Walter Thompson qui identifie la manière dont les marques doivent s'adapter et évoluer face au développement d'un monde où la « voix connectée » est reine.

Les principaux enseignements de ce rapport révèlent que les consommateurs développent une connexion émotionnelle plus forte avec les marques quand ils utilisent la reconnaissance vocale. L’étude, qui s’appuie sur une analyse en neuroscience réalisée par Neuro-Insight, l’une des agences de recherche en neuroscience les plus importantes, a permis de révéler que l’activité émotionnelle est deux fois plus importante quand les consommateurs posent une question à une marque à voix haute plutôt qu’à l’écrit.

Autre enseignement clé : 88% des utilisateurs de smartphone ont eu recours à des assistants vocaux ou les utiliseront à l’avenir.

L’une des raisons de cet engouement s’explique certainement par le fait que le cerveau humain est deux fois moins sollicité, comme le démontre l’étude.

Speak Easy révèle également que les consommateurs préfèrent déléguer le contrôle de certaines tâches à leurs assistants vocaux, en passe de devenir des « majordomes digitaux ». 87% des utilisateurs d’assistants vocaux ont ainsi déclaré que "lorsque la reconnaissance vocale marche correctement, cela simplifie la vie".

Le rapport « Speak Easy » permet d’identifier quatre tendances sur la manière dont les consommateurs réagissent face à la reconnaissance vocale.


Tendance 1: La voix favorise l’interaction humaine

43% des utilisateurs de smartphones pensent que la reconnaissance vocale nous permettra de nous libérer de la dépendance au mobile et d'interagir davantage avec le monde qui nous entoure. 53% sont d'accord sur le fait « qu'il serait plus simple que la technologie puisse nous répondre directement ».

La popularité grandissante de la reconnaissance vocale offre aux marques de nouvelles possibilités et de nouveaux moyens d'engager leurs consommateurs. Elles doivent cependant s’assurer que leurs contenus et services sont accessibles de manière simple et intuitive.

Tendance 2: Les consommateurs veulent donner le contrôle à des « majordomes digitaux »

Les assistants vocaux vont prendre de plus en plus de place dans le quotidien des consommateurs, et agir parfois de manière pro-active, prenant eux-mêmes des décisions, jusqu’à devenir de véritable « majordomes digitaux »... Presque un tiers des répondants se dit excité par un futur où les assistants vocaux pourront anticiper leurs besoins, agir par eux-mêmes ou faire des suggestions. 88% des utilisateurs d’assistants vocaux précisent que quand la technologie fonctionne, le résultat est véritablement spectaculaire.

Les marques, elles, doivent s’assurer qu’elle seront bien reconnues par les assistants vocaux. C’est là que l’optimisation algorithmique est un enjeu de taille. Un peu comme le référencement (SEO), l’optimisation algorithmique va permettre aux marques d’améliorer la vraisemblance de la voix de l’assistant vocal préconisant une marque. Comprendre le critère selon lequel les assistants vocaux feront des recommandations sera vital, notamment pour l'endorsement et les contenus de marque.

Tendance 3: Les consommateurs veulent établir une relation d’intimité avec les assistants vocaux .
Les consommateurs attendent que les assistants vocaux soient capables de mieux les comprendre. 36% de ceux qui les utilisent régulièrement avouent aimer leur assistant vocal à tel point qu’ils souhaiteraient qu’il soit réel. Et près d’un quart des utilisateurs réguliers ont déjà fantasmé sexuellement sur leurs assistants vocaux.

En revanche, en matière de protection des données, la récupération de datas rend les utilisateurs plus méfiants. 44% des répondants se disent « inquiets que des entreprises puissent écouter leur conversation avec leur assistant vocal »

Pourtant, presque la moitié, (46%) d’utilisateurs potentiels pourrait avoir recourt à la reconnaissance vocale si on leur donnait davantage de garanties quant à la protection de leurs données personnelles. A mesure que l’assistant vocal développe une meilleure compréhension de l’utilisateur, la confiance et le lien émotionnel entre l’assistant et les consommateurs s’en trouvent renforcés. Comme l’explique l’un des sondés, « j’aimerais que la reconnaissance vocale me comprenne de la même manière qu’un humain me comprend ».

Pour la première fois, la reconnaissance vocale va littéralement donner une voix aux marques. C’est pour cette raison qu’elles devront créer leur propre son, leur voix propre, pour établir un lien fort avec les consommateurs. En effet, 72% des utilisateurs réguliers déclarent que « les marques devraient avoir leur propre voix et une personnalité unique, pas juste se contenter de la voix de l’assistant vocal du téléphone ».

Tendance 4: La reconnaissance vocale est moins fatigante mentalement que le tactile ou le clavier

L’étude révèle enfin que la première motivation à l’utilisation de la reconnaissance vocale est l’efficacité. La contribution de Neuro Insight a permis de révéler que les interactions avec la voix demandent moins d’effort cérébral que de toucher un écran ou de taper sur un clavier. Le cerveau est ainsi deux fois moins sollicité par la voix. De plus, elle favorise un plus fort engagement émotionnel avec les marques : l’engagement émotionnel est deux fois plus fort quand on pose une question à une marque à l'oral. Le recours à la voix étant beaucoup moins fatigant, cet usage risque de devenir une alternative très séduisante pour tous les consommateurs qui se sentent submergés par la technologie.

 

SimplePortal 2.3.7 © 2008-2021, SimplePortal